Musiques Orales, leur Notation et Encodage Numérique (MEI)

Capture d’écran 2015-10-04 à 13.39.27La Chaire ITEN (Innovation,Transmission, Édition Numérique) Unesco
IDEFI CréaTIC en collaboration avec la Maison des sciences de l’Homme Paris-Nord

présentent les journées « Musiques Orales, leur Notation et Encodage Numérique (MEI) » organisées par le Projet MEI Æ NORMA – MEI, Auralités Et Nouvelles ORalités des Musiques Actuelles agréé par le CONSORTIUM MUSICA

Renseignements

15 et 16 novembre 2015, amphithéâtre de la MSH Paris Nord, 20 avenue Georges Sand 93210 La Plaine Saint-Denis, métro Front Populaire (ligne 12)

Programme :

Jeudi 15 novembre

  • 9h00/9h30 : Ouverture, Sylvaine Leblond Martin
  • 9h30/10h30 : Notation, transcription, analyse, Nicolas Meeùs
  • 10h45/11h45 : Réécriture grammaticale générative-transformationnelle des monodies modales, Nidaa Abou Mrad
  • 12h00 /13h00 : Le temps et le ton de l’oralité dans l’écriture musicale d’Ahmed Essyad, Karim Elloumi
  • 14h30/15h30 : Nouveaux outils et nouvelles pratiques dans la notation musicale de la création actuelle, Pierre Couprie
  • 15h45/16h45 : Des théories musicales personnalisées: identifier et représenter les savoirs des musiciens itinérants (Kerala, Inde du Sud), Christine Guillebaud
  • 17h00/18h00 : Notating The Spaces: A new notation system for Korean traditional folk rhythms, Kim Dong-Won

Vendredi 16 novembre

  • 9h30/10h30 : Musicologie et humanités numériques : le projet Gesualdo Online, Marco Gurrieri
  • 10h45/11h45 : La Music Encoding Initiative: une vue d’ensemble de ses possibilités et des projets en cours, Laurent Pugin
  • 12h00 /13h00 : Valoriser des collections scientifiques grâce au numérique: sous quelle forme et surtout, pour quel(s) public(s)? (Trois exemples pris dans les fonds de l’ancien Musée national des Arts et Traditions populaires), Marie-Barbara Le Gonidec & Jean-Pierre Dalbéra
  • 14h30/15h30 : Un siècle d’archives sonores à la BnF : problématiques de conservation et de diffusion, Pascal Cordereix
  • 15h45/16h45 : Influences de la musique orientale dans les œuvres occidentales pour orgue « Similitudes….inspiration… héritage », Josée April
  • 17h00/18h00 : Table-ronde

Penser l’improvisation

penser-l-improvisation.jpg

Sous la direction de Mondher Ayari

http://www.editions-delatour.com/fr/musicologie-analyses/2753-penser-l-improvisation-9782752102485.html

Le moment de l’improvisation n’est-il pas celui où l’analyse lâche prise ? La musique improvisée pose à l’analyste, plus directement que d’autres pratiques et répertoires, une question centrale : comment rendre compte de la singularité d’un phénomène musical sans l’abstraire a priori dans la régularité d’un système ni se perdre dans la description d’événements successifs ?

L’improvisation sera considérée dans tous les contextes où elle a sa part : on interrogera son rôle dans l’élaboration formelle, ses transcriptions, ses traces explicites ou implicites, jusqu’à une modélisation de ses parcours, de ses gestes et de ses motifs. Seront abordées les recherches sur la mémoire en acte dans les processus d’improvisation, aussi bien que leurs procédures d’invention spécifiques.

Les contributions de cet ouvrage collectif traiteront des thèmes et des problématiques suivants :

  • les processus d’apprentissage : enseignement de l’improvisation, familiarisation du public avec des styles ou langages, apprentissage par l’improvisateur dans les situations d’exécution ;
  • les savoirs implicites dans les musiques de tradition orale : frontières, censures, interactions ;
  • les limites entre composition et improvisation y compris écriture de l’improvisation, composition en temps réel ;
  • l’import de méthodes inspirées de paradigmes extérieurs à la musicologie (psychologie du développement, ethnométhodologie, linguistique, sciences cognitives, informatique …) ;
  • la dialectique entre système et situation ; – l’histoire des pratiques et des théories de l’improvisation.

Textes de : Mondher Ayari, Saif Ben Adberrazak Mohamed, Xavier Hascher, Nidaa Abou Mrad, Jean During, Jeanne Miramon-Bonhoure, Kyriakos Kalaitzidis, Sandeep Bhagwati, Rebecca Jane Evans, Frédéric Maintenant, Frédérique Dufeu, Pierre Couprie, Antonio de Sousa Dias, Barış Bozkurt

Performance ONE aux JDev à Bordeaux

Portfolio-ONE_2-940x528

ONE (Orchestre National Electroacoustique) se produira aux JDev  le 1er juillet 2015 à 18h30.

http://devlog.cnrs.fr/jdev2015

L’orchestre croise jeu instrumental et réflexion théorique dans le but d’inventer une musique numérique vivante et contrastée. « Instrumentariums » originaux et singuliers, virtuosité d’écoute et de compréhension des musiciens, ONE nous invite en promenade loin des sentiers battus…

Musiciens : Laurence Bouckaert, Pierre Couprie, Hugues Genevois, Vincent Goudard, Jean Haury, György Kurtág

 

Performance ONE au Triton

Capture d’écran 2014-03-16 à 13.13.52

ONE (Orchestre National Electroacoustique) se produira au Triton le 25 juin 2015 à 20h00.

http://www.pucemuse.com/festival-mvii/

L’orchestre croise jeu instrumental et réflexion théorique dans le but d’inventer une musique numérique vivante et contrastée. « Instrumentariums » originaux et singuliers, virtuosité d’écoute et de compréhension des musiciens, ONE nous invite en promenade loin des sentiers battus…

Musiciens : Laurence Bouckaert, Pierre Couprie, Hugues Genevois, Vincent Goudard, Jean Haury, György Kurtág

Tarif : 25€ / 20€ / 15€

11 bis, rue du Coq Français – 93260 LES LILAS
Métro Mairie des Lilas

Renseignements et réservations

Les Phonogénistes : L’homme à la caméra

 

homme-a-la-camera

Les Phonogénistes + Jean-Marc Chouvel (orgue)

Ciné-concert : L’homme à la caméra de Dziga Vertov

Vendredi 19 juin 2015 à 20h00 (entrée libre)

Conservatoire du 10e arrondissement de Paris.
6 Rue Pierre Bullet 75010 Paris

Laurence Bouckaert : Karlax
Pierre Couprie : Flûte augmentée
Francis Larvor : Laptop

Extrait d’une improvisation précédente :

 

Revue Circuit, volume 25 numéro 1

Contenir le sonore.
Les nouveaux profils de la notation

Ce volume 25, numéro 1 a été codirigé par Isabelle Panneton et Marie-Pierre Brasset. Il explore le thème de la notation musicale sous les angles historique, analytique et esthétique, à travers les contributions de Caroline Traube, Pierre Couprie, Georges Forget et François-Xavier Féron.

f6534bcb-94b0-4f98-a432-498b9ebd221b

Introduction : à la recherche des neumes de demain
Isabelle Panneton et Marie-Pierre Brasset

Avant de tourner la page… Petite histoire des outils d’édition musicale
Georges Forget

La notation du timbre instrumental : noter la cause ou l’effet dans le rapport geste-son
Caroline Traube

Prolégomènes à la représentation analytique des musiques électroacoustiques
Pierre Couprie

Enjeux et évolution du système de notation dans Pression pour un(e) violoncelliste de Helmut Lachenmann
François-Xavier Féron

ENQUÊTE

Perspectives de chefs : points de vue de trois chefs d’orchestre québécois sur la notation musicale aujourd’hui
Marie-Pierre Brasset

EXCLUSIVITÉ WEB

« L’autre Gould » en baladodiffusion

ACTUALITÉS

Entendu dans Cette ville étrange : d’accessibilité et d’authenticité
André Hamel

Word Events: Perspectives on Verbal Notation, de John Lely et James Saunders
Compte rendu de Cléo Palacio-Quintin

Kohlenstoff : collectif montréalais et étiquette de disques indépendante
Compte rendu de Chantale Laplante

ECM+ Génération 2014 : regards sur les quatre compositeurs lauréats (1re partie)
Symon Henry

À propos des illustrations
Illustrations de Catherine Bolduc

Journées d’informatique Musicale – Montréal mai 2015

Capture d’écran 2015-04-12 à 19.17.47Je présenterai deux articles lors des prochaines Journées d’Informatique Musicale à l’Université de Montréal (7-9 mai 2015) :

Représentations analytiques avancées avec EAnalysis

Le logiciel EAnalysis est développé depuis 2010 pour l’aide à l’analyse de la musique électroacoustique et, plus largement, des musiques non notées. Il permet de créer des représentations graphiques, acoustiques, mathématiques ou musicales. Les dernières mises à jour présentent un certain nombre de nouveautés dans le domaine de la représentation du spectre, de l’usage des descripteurs audio, du filtrage et de la représentation des structures linéaires. Différents travaux ont été menés afin d’ajouter des fonctions très utiles en analyse musicale ou créer des liens avec d’autres logiciels comme le plugin vamp LibXtract ou le logiciel SuperVP.

(avec Jean Bresson, Dominique Fober et Yann Geslin) Les nouveaux espaces de la notation musicale

La notation de la musique sert les besoins de la représentation, de l’écriture et de la création artistique. Confrontée aux nouvelles formes musicales comme les musiques électroniques, les oeuvres interactives, le live coding, aux phénomènes de migration de l’instrument musical vers des plates-formes gestuelles et mobiles, aux hybridations avec la danse, le design, le multimédia, la partition contemporaine est souvent étendue, éclatée sur des supports différents, revisitée à travers de nouvelles formes d’écriture. Cet article fait le point sur les évolutions et les besoins actuels en terme de notation musicale, ainsi que sur les outils informatiques émergents pour servir ces besoins.

Renseignements et inscriptions : http://jim2015.oicrm.org

Performance avec ONE

11147145_1490433617884277_7596583589767698269_n
Concert Live Electronic

25 avril 2015 – 20h00
Studio 104
116 avenue du Président Kennedy 75016 Paris

Programme

  • Mark APPLEBAUM “Aphasia” (Vidéo)
  • Bernard PARMEGIANI “L’écho du miroir” création de la version définitive (2008)
  • Juanjo MOSALINI + Olivier SENS “Discrets times”
  • ONE (Orchestre National d’Electroacoustique) – Serge DELAUBIER, Laurence BOUCKAERT, Pierre COUPRIE, Hugues GENEVOIS, Vincent GOUDARD, Jean HAURY, György KURTAG

11156410_1490433977884241_962486639841502098_n

La représentation du son dans la création et l’analyse musicale

Conférence donnée le 26 mars 2015 dans le cadre de la Troisième Biennale d’Analyse Musicale 2015 de la Société Belge d’Analyse Musicale : Les Nouvelles Technologies au service de la création musicale, un point de vue critique !

Renseignements : http://www.sbam.be

Résumé

formeDonde03Depuis l’avènement du numérique, les logiciels de création utilisent plusieurs manières de représenter le son ou ses paramètres. De la forme d’onde au sonagramme, en passant par les graphiques utilisés dans les plug-ins ou ceux permet- tant de visualiser les différences entre les presets des synthétiseurs, ces représentations obéissent généralement aux mêmes exigences centrées autour de la notion d’interface utilisateur. Si l’analyse musicale s’est souvent contentée de réutiliser les logiciels de création, depuis une dizaine d’années plusieurs projets de logiciel d’aide à l’analyse commencent à voir le jour. Les exigences sont alors différentes des logiciels de création, ils mettent aussi bien souvent en évidence l’absence de réflexion et le retard des humanités numériques sur la création artistique. Toutefois, l’aspect expérimental de ces recherches permet d’explorer de nouvelles formes de représentations du son qui pourraient bien servir un jour dans la création musicale.