EAnalysis: new features

EAnalysis is a sound based analysis software developed for MTI Research Centre (De Montfort University, Leicester). Since last updates, EAnalysis contains some new important features. Download EAnalysis – Free for Macintosh OS10.6 or later

Differential sonogram

The differential sonogram shows only spectral differences, you can analyze morphologies, onsets, spectral motions, etc. diffSona2

Reference: Jean-Marc Chouvel, Jean Bresson, Carlos Agon, L’analyse musicale différentielle : principes, représentation et application à l’analyse de l’interprétation

Representation of structure

This view draws simple segmentation in several layers with various designs: linear segmentation, formal diagram, similarity matrix from segmentation, or arc diagram from pattern recognition. Here is an example with the fourth designs (from bottom to top: linear, formal diagram, arc diagram, similarity matrix): EAnalysis-structure-02

Data visualization: cloud of points

When you import data from an other piece of software (like audio descriptors from Sonic Visualiser), you can draw diagram in two axis and explore it by selecting an area: EAnalysis-data-01

Use CTRL+click to play extracts linked to each point. You can also draw more than one diagram:

points

An other example:

EAnalysis-data-02

I imagined these representations from the amazing CataRT application developed by Diemo Schwarz for musical creation.

Data visualization: complex line

This second type of view draws three datas in two curves (value, size, and color):

EAnalysis-data-03

Reference: Malt, Mikhail, Jourdan, Emmanuel, « Le « BSTD » – Une représentation graphique de la brillance et de l’écart type spectral, comme possible représentation de l’évolution du timbre sonore ».

Data visualization: shaded colors

There is also two new types of data visualization: horizontal graph (like a waveform) or gradient like in this example (top): gradient

Data hierarchical correlation

I added an other type of view to visualize hierarchical correlation between two set of data:

corr

Reference: Hierarchical Correlation Plots

Analytical events

Lasse Thoresen system of representation is under implementation. The first step is realized: form-building and time-field. Typomorphology will be available for the fall. EAnalysis-thoresen-01

Building communities, changing needs, ongoing work

logo-dmuAs part of the AHRC funded project ‘New Multimedia Tools for Electroacoustic Music Analysis’ directed by Simon Emmerson and Leigh Landy (Music, Technology and Innovation Research Centre, De Montfort University, Leicester) – and hosted by the Faculty of Art, Design and Humanities at DMU.

Symposium 4: Thursday 11th July 2013
Theme: ‘Building communities, changing needs, ongoing work’

Location: Clephan Building, Bonners Lane, De Montfort University, Leicester LE1 9BH (Room 0.01)
Time: 10.30-13.00 and 14.00-17.00

Chair: Simon Emmerson, Michael Gatt
Invited guest contributors: Michael Clarke, Trevor Wishart

10.30-13.00 morning session
Including contributions from

  • Simon Emmerson (DMU) – Achievements of the project and future possibilities
  • Mike Gatt (DMU) – The OREMA project and the eOREMA journal: update and future developments
  • Michael Clarke & Frédéric Dufeu (Huddersfield) – ‘An Introduction to the TIAALS software (Tools for Interactive Aural Analysis)’ (part of TaCEM – Technology and Creativity in Electroacoustic Music – an AHRC funded joint Huddersfield/Durham project).

14.00-17.00 afternoon session

14.00-15.30 Open Forum: Trevor Wishart’s Globalalia

  • Led by Michael Gatt – with opening presentation by Trevor Wishart.

We have invited contributors from the OREMA community (and wider) to bring ideas to a forum discussion on Trevor Wishart’s Globalalia – the archives of which are available on line (see OREMA – eOREMA call – http://www.orema.dmu.ac.uk).

15.30-17.00

EAnalysis : un outil adapté à l’analyse musicale de fichiers audiovisuels

eanalysis7

Présentation de mon logiciel EAnalysis dans le cadre du séminaire du LAM le 18 mars 2013 à 11h

Renseignements : http://www.lam.jussieu.fr/Seminaires/Seminaire38.html

Le musicologue utilise très souvent des outils numériques pour écouter, naviguer dans une œuvre ou dans un corpus, analyser, présenter ou publier son travail. Certains outils sont détournés de leur usage premier, d’autres sont développés pour un usage spécifiquement musicologique. EAnalysis fait partie de cette deuxième catégorie. Il est développé pour l’aide à l’analyse musicale de fichiers audiovisuels, il est donc particulièrement adapté à l’étude des musiques électroacoustiques et plus largement au répertoire des musiques non écrites. Augmentant les possibilités du modèle acousmographie, il se présente comme une boite à outils permettant d’afficher des représentations différentes sur une même fenêtre et d’utiliser des outils graphiques adaptés au travail du musicologue.

Nouvelles méthodes et nouveaux outils pour l’analyse des musiques électroacoustiques ?

ElephantParticipation au séminaire De l’idée à l’œuvre, des sources au concert du MINT organisé par Marc Battier et Daniel Teruggi

Lieu et horaire : Maison de Radio France, studio 116, 17h00 – 20h00

Résumé de l’intervention

Les recherches sur la morphologie de l’objet sonore initiées par Pierre Schaeffer au début des années 60 ont donné naissance à des outils analytiques assez variés. Ils ont permis d’étendre le concept d’objet sonore afin d’intégrer les manipulations toujours plus détaillées et complexes opérées par les compositeurs et des recherches sur la perception musicale. Toutefois, malgré cette ouverture, l’utilisation de ces outils se limite bien souvent à des œuvres « standardisées » ou à des fragments « bien choisis ». Parallèlement, le corpus des musiques électroacoustiques s’est enrichi au point qu’une part très importante de la création contemporaine ne relève plus de la musique de support. Ainsi, l’interactivité, l’improvisation, l’hybridation entre plusieurs formes artistiques sont devenues des pratiques courantes. Le musicologue se trouve alors en face de nouveaux enjeux qui nécessitent de repenser les méthodes d’analyse en fonction de ces objets d’étude émergents et d’intégrer de nouvelles pratiques liées au numérique. Cette présentation permettra de faire le point sur les pratiques analytiques de ces vingt dernières années, de les confronter à ces nouvelles formes de créations numériques et d’esquisser quelques propositions pour l’étude des musiques électroacoustiques.

Voici une liste des œuvres dont seront tirés les extraits analysés :
- Denis Smalley (Wind Chimes) : autour du travail d’aural analysis réalisé par Michael Clarke et notamment des nouveaux modes de représentations
- Kaija Saariaho (Noanoa) : analyser une œuvre temps-réel
- Roland Cahen (Topophonie) : analyser une installation virtuelle
- Eduard Artemiev (musique de Solaris d’Andrei Tarkovsky) et Hildegard Westerkamp (musique de Elephant de Gus van Sant) : analyser une musique de film
- Georges Aperghis (Avis de tempête) & Philippe Leroux (Voi(rex)) : analyse génétique, autour du travail réalisé par l’équipe Analyse des pratiques musicales de l’Ircam

La représentation du son dans l’analyse musicale : de la publication interactive au développement de logiciels

a5fb9f53e125378f6c8c5bf55956e198.media.900x508Présentation durant le séminaire MaMux du 1er février 2013 consacré à la Représentation des signaux sonores numériques : perspectives pour l’interprétation et la manipulation musicale.

Renseignements : http://repmus.ircam.fr/mamux/saisons/saison12-2012-2013/2013-02-01

Résumé de ma présentation

Les publications d’analyse musicale utilisent couramment différents types de représentations du son. De la forme d’onde au sonagramme enrichi d’annotations, ces représentations sont généralement pensées en complément d’un discours, de fragments de partitions et sont associées aux fichiers audio ou vidéo. Certaines publications ont commencé à explorer le domaine de l’interactivité afin d’enrichir l’expérience du lecteur. Mais force est de constater que la réalisation de telles représentations n’est pas toujours aisée pour le musicologue. C’est la raison pour laquelle j’ai développé les logiciels iAnalyse pour la musique écrite et EAnalysis pour la musique électroacoustique.
Après un rapide état des lieux sur les publications musicologiques utilisant les représentations physiques du son, je montrerai les avancées de ces deux logiciels tant sur le plan de l’interface que des réalisations qu’ils permettent.

Petit historique de iAnalyse

Voici un petit historique de mon logiciel iAnalyse. Ce logiciel peut être téléchargé sur ce site : http://logiciels.pierrecouprie.fr/?page_id=25.

Diaposonore

Réalisé courant 2005
Développé dans l’environnement Realbasic

Cette première version (non distribuée) m’a permis de travailler sur l’interface et de tester la viabilité du projet.

EDiMu

Distribué de février 2006 à janvier 2007
Développé dans l’environnement Realbasic

La première version publique de iAnalyse se nommait EDiMu (Edition de Diaporamas Musicaux). Dès cette version, l’architecture de iAnalyse basée sur les logiciels de présentation de type Powerpoint ou Keynote est en place. L’objectif étant de synchroniser l’ensemble des éléments graphiques sur un fichier audio.

iAnalyse 1

Distribué en juin 2007
Développé dans l’environnement Realbasic

La forme d’onde apparaît dans le scénario et l’ensemble des fonctionnalités de base est présente. Cette version intègre aussi les fonctions musicales. Elles seront abandonnées dans la version 3 et remplacées par les outils d’analyse.

iAnalyse 2

Distribué en novembre 2008
Développé dans l’environnement Realbasic

Cette version s’enrichit de nouvelles annotations (polygones, formes de béziers) et de plusieurs outils particulièrement utiles pour l’analyste (dont le navigateur d’annotations).

iAnalyse 3

Distribué en février 2009
Développé dans l’environnement Xcode en objective c

Le développement en objective c permet d’intégrer dans cette version de nombreuses fonctions graphiques complexes et les outils d’analyse. Ces derniers remplacent les fonctions musicales. iAnalyse 3 est distribué en 2 versions : une version LE gratuite et une version Pro à 15€.

iAnalyseLW

Version pour Windows distribué début 2010 (abandonnée en août 2010)
Développé dans l’environnement Realbasic

Cette version reprend les fonctions de base de la version 3 pour la plateforme Windows. Elle n’a pas dépassé le stade expérimental et a été abandonnée au bout de 6 mois.

iAnalyse 4

Disponible à l’automne 2012
Développé dans l’environnement Xcode en objective c

La version 4 inaugurera une certaine forme de maturité pour iAnalyse. Elle se déclinera en 3 logiciels permettant d’intégrer de nombreuses nouvelles fonctionnalités tout en gardant une interface simple et intuitive.