Colloque international Éliane Radigue

eliane-radigue23-24 mai 2016
Université Paris-Sorbonne – Centre Clignancourt
2 Rue Francis de Croisset, 75018 Paris

[entrée libre sur présentation du programme et d’une pièce d’identité]

Programme et renseignements : http://www.iremus.cnrs.fr/fr/evenements/colloque-international-eliane-radigue

 

Je présenterai l’exposé « Analyser la musique d’Éliane Radigue : la représentation musicale des micro- aux macrostructures »

« Jamais la même chose ni tout à fait une autre. Selon l’accord de base du jour ou la réponse acoustique de l’endroit. À chaque fois une nouvelle histoire qui continue[1]. »

La lisibilité extrême de l’écriture électronique, la lenteur du discours musical, la sensibilité qui guide l’usage des variations infimes de l’intensité de chaque son, la place du silence entourant les textures sonores, la minutie qui semble régler les micropulsations rythmant les lignes de hauteurs sont autant de défis pour l’analyse musicale de l’œuvre d’Éliane Radigue. Pourtant, le musicologue, comme le musicien, est tenté de s’approcher au plus près de ces équilibres que la compositrice maîtrise à la perfection. L’étude de ses œuvres nécessite de faire appel à des techniques de visualisation du son et d’analyse acoustique mais aussi d’analyse de la forme musicale et de comparaison de macrostructures afin d’explorer les différentes dimensions qu’elles revêtent en fonction des écoutes. Ma présentation proposera plusieurs pistes de recherches dans le domaine de l’analyse et des représentations acoustiques et musicales afin de comprendre ce qui constitue les fondements du langage de cette artiste. Le point d’entrée sera l’écoute guidée par un ensemble de représentations originales. Il s’agira ensuite de mettre en correspondance des œuvres différentes afin de comprendre ce qui les réunit ou distingue. Enfin, l’analyse des différents niveaux de structures permettra de mettre en évidence ce qui se cache derrière l’apparente simplicité de l’œuvre de cette compositrice.


[1] Éliane Radigue, Thibaut de Ruyter, « “Jamais la même chose ni tout à fait une autre” conversation avec Éliane Radigue », Portraits polychromes, Paris, INA-GRM, 2013, p. 84.

Performance avec ONE

11147145_1490433617884277_7596583589767698269_n
Concert Live Electronic

25 avril 2015 – 20h00
Studio 104
116 avenue du Président Kennedy 75016 Paris

Programme

  • Mark APPLEBAUM “Aphasia” (Vidéo)
  • Bernard PARMEGIANI “L’écho du miroir” création de la version définitive (2008)
  • Juanjo MOSALINI + Olivier SENS “Discrets times”
  • ONE (Orchestre National d’Electroacoustique) – Serge DELAUBIER, Laurence BOUCKAERT, Pierre COUPRIE, Hugues GENEVOIS, Vincent GOUDARD, Jean HAURY, György KURTAG

11156410_1490433977884241_962486639841502098_n

Journée d’étude / séminaire notation #3

Organisation : AFIM/INA-GRM

Vendredi 6 février 2015

Salle Cognacq-Jay – Centre Pierre Sabbagh
83-85 rue de Patay
75013 Paris

Programme

14h00 – Karim Barkati – Weezic
14h30 – Dominique Fober – GRAME
Nouvelles approches pour la notation de la musique
15h00 – Robert Piéchaud
Voyage en typographie musicale
15h30 pause
16h00 – Filipe Lopes
Do Desenho e do Som
16h30 – Jean Bresson – IRCAM
Représentations interactives de données musicales dans OpenMusic
17h00 – Pierre Couprie – IReMus – Université Paris-Sorbonne
EAnalysis : représentations analytiques
17h30 discussion

Programme détaillé

Rencontres Temp’óra à Cenon (Bordeaux)

Du 28 au 30 août 2012, temp’óra organise une rencontre-atelier au Rocher de Palmer  Cenon, près de Bordeaux. Sont invités à y participer tous les membres de temp’óra ainsi que les musiciens désireux de créer de nouveaux projets d’échanges internationaux à travers la composition, l’improvisation et l’interprétation de la musique de notre temps. Des artistes d’autres disciplines sont invités à se joindre à cette rencontre pour initier un dialogue transdisciplinaire original.

Le contenu artistique

La rencontre doit amener les musiciens à envisager des échanges artistiques divers, que ce soit par le travail approfondi d’une partition (entre des interprètes et un compositeur), la lecture de partitions inédites proposées par des compositeurs à des interprètes, des séances d’improvisation ou des séances de présentation instrumentale ou électroacoustique (nouvelles techniques, nouveaux logiciels, etc.). Elle est donc initialement proposée pour amorcer de nouvelles collaborations ou l’approfondissement de collaborations déjà entamées.

Elle peut également avoir pour but d’amener de nouvelles personnalités musicales (étudiants ou professionnels) à s’intéresser au type de musique proposée pendant la rencontre. Aussi public et musiciens sont-ils invités à assister à ces ateliers ou conférences d’accès libre, selon un agenda prédéfini.

La collaboration avec d’autres disciplines artistiques est censée initier des projets impromptus, ou préparés à l’avance : les musiciens peuvent susciter le désir de création d’artistes d’autres disciplines, ou vice versa. Les artistes des arts visuels, les danseurs ou les artistes des spectacles de rue sont donc invités à proposer leur candidature.

Il est prévu que la rencontre se termine le jeudi 30 août par une présentation publique, sous forme d’un parcours musical à travers les différents lieux d’accueil du Rocher de Palmer. En aucun cas les artistes ne seront rémunérés pour cette présentation.

Je participerai à cette rencontre avec Les Phonogénistes (Laurence Bouckaert, Francis Larvor) et António de Sousa Dias.

Renseignements : http://www.tempora-site.org/spip.php?rubrique97