Analyse de l’interprétation sur acousmonium

Conférence avec Nathanaëlle Raboisson (MotusLab) donnée dans le cadre des 16e Les Journées nationales de la musique électroacoustique au CRR de Perpignan-Méditerranée le 20 novembre 2017 de 14h30 à 17h00.

Renseignements : http://www.aecme.fr

Résumé

La conférence exposera les enjeux de la collaboration entre Nathanaëlle Raboisson de la compagnie musicale Motus (MotusLab) et Pierre Couprie de l’Institut de recherche en musicologie (IReMus) autour de l’analyse de l’interprétation de la musique acousmatique sur acousmonium. Nous présenterons les logiciels développés pour l’enregistrement des interprétations, l’aide à l’analyse et à la pédagogie. Nous exposerons ensuite quelques résultats d’analyse. Nous constatons que la pratique de l’interprétation se décline à travers différentes esthétiques de jeu. A ce jour, nous avons pu déceler et classifier, dans une première typologie du geste instrumental, les gestes du musicien à la console de l’acousmonium. Ces gestes ont des fonctions musicales déterminées et sont corrélés aux données musicales de l’oeuvre. De l’appropriation des ces pattern gestuels par l’interprète découle son individualité de jeu.

Nous présenterons ensuite la collaboration mise en place avec le Collegium Musicae (Sorbonne Universités) et la classe de Denis Dufour et Jonathan Prager, au PSPBB (CRR de Paris). L’objectif de ce projet est de compléter les résultats actuels sur le geste instrumental comme geste acquis grâce au suivi d’étudiants et de l’évolution de leur apprentissage sur une année.

Nouvelles approches audionumériques pour l’analyse musicale

Conférence « Nouvelles approches audionumériques pour l’analyse musicale » dans le cadre du colloque Penser la musicologie aujourd’hui le 25 novembre entre 9h30 et 13h au CNSMDP (Salon Vinteuil)

À l’occasion du centenaire de sa fondation (1917-2017), la Société française de musicologie propose une réflexion collective et prospective sur les définitions et les orientations de la discipline. Ouverte à toutes les musiques, des formes savantes aux cultures populaires, et nourrie d’une constellation d’approches (acoustique, ethnomusicologie, études de genre, histoire culturelle, iconographie, organologie, performance studies, etc.), la musicologie est en position aujourd’hui de repenser ses fondements et ses méthodes par une démarche épistémologique globale.

Programme du colloque : https://philharmoniedeparis.fr/fr/activite/colloque/18517-penser-la-musicologie-aujourdhui

Résumé

Depuis le début des années 1990, l’utilisation de techniques audionumériques s’est développée dans le domaine de l’acoustique. Depuis une quinzaine d’années, ces techniques commencent à être utilisées en musicologie non seulement pour l’analyse, la représentation et la classification de corpus mais aussi pour explorer de nouveaux champs de recherche. De l’ethnomusicologie à la création contemporaine, leur utilisation enrichit les méthodes d’analyse, facilite la navigation dans les corpus, apporte de nouvelles manières de représenter les paramètres musicaux ou améliore notre connaissance de certains aspects jusqu’à présent difficile à cerner.

Cet exposé présentera les principales méthodes fondées sur l’analyse acoustique de fichiers audio numériques dans le champ des musiques non notées. De l’extraction de l’information à son interprétation musicologique, en passant par la représentation des données ou les enjeux complexes liée à certains corpus, nous présenterons les méthodes et outils numériques actuellement disponibles pour le musicologue.

Nouvelles lutheries : gestes et simulacres

Colloque L’interaction dans la musique. Son, geste, dispositifs dans les musiques électroniques et électroacoustiques contemporaines

11 et 12 octobre 2017
Université de Rennes 2

Avec l’arrivée de technologies de plus en plus performantes, l’innovation a gagné les arts sonores. Les pratiques artistiques se renouvellent et de nouveaux rapports au public se développent. Parmi les innovations marquantes, l’interaction sous toutes ses formes (interfaces gestuelles, suivis intelligents, dispositifs de spatialisationetc.)estparticulièrement appréciée par les artistes et le public. L’interaction est maintenant présente dans la plupart des genres et styles musicaux, de l’improvisation à la composition, des musiques électroniques (EDM…) aux formes savantes de l’électroacoustique. Le colloque international INTERACT proposed’interrogerlesconséquences des di érentes formes d’interaction dans les musiques d’aujourd’hui. Des démonstrations, des installations et des concerts seront également proposés aux chercheurs et au grand public. L’événement béné cie du soutien du festival Maintenant, de l’équipe de recherche APP et de la commission recherche de Rennes 2, de la Sfam et de Rennes métropole.

Programme et renseignements

Tracking the creative process in music

“Technologies and methods to analyse acousmatic interpretations”
During the session 9B “Acousmatic Interpretation”
Saturday, 16th September, 9:00-9:30

The TCPM international conference brings together researchers interested in artistic creativity and the study of processes of musical and sound creation of the past and present. Researchers working on this cluster of problems from a wide variety of disciplines (history, music analysis, psychology, philosophy, cognitive science, sociology, ethnomusicology, anthropology, dance, theatre, film, amongst others) are invited to assess the different methodologies developed in the last thirty years in their respective areas from an interdisciplinary perspective. Each approach contributes in its own way to the advancement of our understanding of the procedures, techniques, knowledge and know-how employed by musicians involved in creative projects.

Following the epistemological paradigm shifts that musicology underwent at the end of the last century, the notion of ‘creative process’ has been enriched. Sketch studies have extended their scope beyond notated works of art music. Today this field includes all contemporary musical repertories as well as the oral, technological and collaborative dimensions of the creative process in music. There is growing interest, for example, in the function of improvisation and of gesture in the creative process, in the collective and collaborative dimensions of artistic work, in the redefinition of the roles of the composer and the performer, or in the art of studio production and in the strategies of documentation, transmission and future performance of works involving technology. The complexity and the multidimensionality of this field of study require new analytical tools and new research methods at the crossroads of analytical musicology, the social science and humanities and other academic disciplines.

This broadening of the field also provides a new context for the study of works and composers from the Western musical canon. Whether based on historical archives or on the collection of empirical data, studies of the creative process in music share many of the same methodological requirements, descriptive vocabulary and models of creative action. This conference therefore aims to be a forum in which the most recent findings from a broad range of research agendas can be presented, discussed, and assembled.

Program: http://tcpm2017.com/program/

Une expérience de captation et d’analyse de l’interprétation acousmatique

Nathanaëlle Raboisson, MotusLab, Compagnie musicale Motus
Pierre Couprie, IReMus, Université Paris-Sorbonne

Cet article présente la collaboration entre la compagnie musicale Motus et l’Institut de recherche en musicologie (IReMus) sur l’analyse de l’interprétation de la musique acousmatique. Cette étude systématique a nécessité le développement de deux logiciels dans l’environnement Max pour la captation et l’analyse des interprétations. Sur le plan musicologique, ces logiciels ont permis de préciser les caractéristiques d’une interprétation acousmatique. Les logiciels se sont aussi avérés être particulièrement adaptés à un usage pédagogique dans la formation des jeunes interprètes. Enfin, cette étude a mis en évidence de nouvelles perspectives dans le domaine de la captation et de l’étude de l’interprétation acousmatique.

Télécharger l’article : https://jim2017.sciencesconf.org/data/Nathanaelle_Raboisson2017aa.pdf

Festival Exhibitronic : atelier sur l’espace et l’interprétation

Première présentation publique du projet de recherche mené avec Nathanaëlle Raboisson du Motus Lab sur l’analyse de l’interprétation acousmatique.

Festival Exhibitronic
Samedi 29 octobre 10h-12h
Grande salle de l’Aubette, Strasbourg

Renseignements : http://exhibitronic.eu

Renseignement sur le projet de recherche : http://www.iremus.cnrs.fr/fr/programme-de-recherche/analyse-de-linterpretation-acousmatique

jonathanprager

Les rencontres de la tour de guet – 2ème édition

tourDeGuetLes rencontres de la tour de guet – 2ème édition
L’expérience musicale
Improvisation et répertoire aujourd’hui

La Beaudelie – du 14 au 16 juillet 2016

La musique, dès lors qu’elle s’efforce d’être créative, est le fruit d’une expérience. C’est ce qu’elle se propose à elle-même, et c’est aussi ce qu’elle propose à ses auditeurs. Et cela est vrai dans toutes les acceptions du mot expérience. Car si la musique est tributaire, presque au sens scientifique, des essais qu’elle pratique à partir de ses théories, elle est aussi redevable d’un long apprentissage, qui touche l’usage de ses instruments autant que celui du monde et de la vie.

C’est cet équilibre complexe et délicat que ce colloque se propose de mettre en avant, en essayant de comprendre l’articulation entre ces deux extrêmes que sont l’improvisation, moment privilégié de l’aventure musicale, et le répertoire, moment de condensation d’une connaissance en vue de sa transmission.
Les musiques « expérimentales », dès le milieu du vingtième siècle, ont fait appel à de nombreux outils, en particulier électroniques ou informatiques, et de nombreuses explorations instrumentales, dont la pérennité n’est pas toujours évidente dans le temps, et dont l’aura ne dépasse guère parfois les murs du laboratoire. D’autre part elles ont mis en avant des modes de jeu, des interfaces, pour lesquelles la formation n’est pas assurée comme peut l’être celle des instruments traditionnels et classiques. La notation même des œuvres peut s’avérer problématique, impliquant un autre type de rapport entre l’interprète, parfois exclusif, de l’œuvre et le compositeur, à l’affût d’une authenticité de l’idiome musical que l’écriture traditionnelle ne lui permet plus d’appréhender.
Les générations futures pourraient rencontrer quand elles s’intéresseront à ce répertoire foisonnant, des difficultés que les témoignages pourtant précieux que sont les enregistrements ne seront pas à même de résoudre. Il est sans doute temps de réfléchir à la dimension patrimoniale d’un répertoire essentiel à son époque mais fragile dans sa conservation et dans sa transmission. Ces rencontres permettront de faire dialoguer des créateurs, des interprètes et des chercheurs pour essayer de mieux comprendre comment se forge l’inouï.

Le programme de chaque journée s’établit en trois moments également essentiels : la matinée est libre pour des ateliers ou des répétitions, l’après midi est consacrée aux communications et aux tables rondes, la soirée est réservée aux concerts. Tous les moments des rencontres sont accessibles au public.

Programme

Jeudi 14 juillet 2016
L’expérience musicale à l’heure de l’électroacoustique

  • 14h00 – 14h30 Ouverture du colloque
  • 14h30 – 15h15 Pierre Couprie
    Conférence introductive
  • 15h45 – 17h30 Laurence Bouckaert – Hugues Genevois
    Serendipité
  • 17h30 – 18h00 Table ronde
    L’apport de l’électroacoustique dans l’expérience de la musique
  • 20h00 – Concert
    Moon Module Laurence Bouckaert, Karlax – Hugues Genevois, guitare électrique
    improvisations avec les participants du colloque

Vendredi 15 juillet 2016
Écriture et improvisation

  • 09h00 – 12h00 Atelier d’improvisation vocale avec Gino Sitson (Pierre-Eugène Sitchet)
  • 14h00 – 14h45 Jean-Marc Chouvel
    L’improvisation et l’écriture : miroir de l’expérience musicale
  • 14h45 – 15h30 Nicolas Jacquot
    Autour de Solomon (2016), pour oud et live-computer : restrictions de l’écriture et inductions du jeu
  • 16h00 – 17h30 Pascale Criton
    Variables, diagrammes, processus : à propos de Chaoscaccia
    Deborah Walker
    Chaoscaccia : jouer le présent, entre conscience formelle et mémoire du corps
  • 17h30 – 18h00 Table ronde
    Qu’est-ce que l’improvisation modifie dans la composition ?
  • 20h00 – Concert
    Solomon Nicolas Jacquot live computer – Ahmed Amine Ben Fguira, úd
    Chaoscaccia Pascale Criton compositrice – Deborah Walker violoncelle
    Occam VIII (2013) Eliane Radigue – compositrice – Deborah Walker violoncelle
    improvisations avec les participants du colloque

Samedi 16 juillet 2016
Tradition Improvisation Écriture

  • 09h00 – 12h00 Atelier d’improvisation vocale avec Gino Sitson (Pierre-Eugène Sitchet)
  • 14h00 – 14h45 Mondher Ayari
    Analyse cognitive de l’œuvre de Mounir Baschir
  • 14h45 – 15h30 Pierre-Eugène Sitchet
    L’improvisation, acte poïétique et élément fondamental dans la « lokans »
  • 16h00 – 16h45 Mohamed Ali Kammoun
    Expérience de la musique traditionnelle dans un contexte savant
  • 16h45 – 17h30 Nabil Abdmouleh
    L’improvisateur devant les répertoires
  • 17h30 – 18h00 Table ronde
  • 20h00 – Concert de clôture
    Mohamed Ali Kammoun, piano – Nabil Abdmouleh, nay
    Gino Sitson, vocaliste
    improvisations avec les participants du colloque

La tour de guet association loi 1901
60 impasse de la tour de guet
La Beaudelie – Le Saillant
19130 VOUTEZAC
Renseignements et inscriptions : latourdeguet@free.fr

Spectromorphological Notation #2

Spectromorphological Notation – Notating the unNotatable? Modeling a new system of timbral and performance notation for ethnomusicological, musique-mixte and electroacoustic music compositions

7-8 December 2015

SpectroSeminar2 flyer

MONDAY 7 DECEMBER 2015
[Morning session open to the public]

  • 10 am Welcome and Research introduction, Dr Andrew Blackburn
  • 10.30 Invited presentation Prof Marc Battier
  • 12.00 Invited presentation Prof Pierre Couprie
  • 2.00 Leader Presentation Dr Andrew Blackburn
  • 3.00 Researcher/composer presentation A/P Dr Valerie Ross
  • 4.30 Researcher/composer presentation A/P Dr Mohd Hassan Abdullah

TUESDAY 8 DECEMBER 2015

  • 9 am Researcher/performer presentation Dr Jean Penny
  • 10 Researcher/ethnomusicologist presentation A/P Dr Mohd Hassan Abdullah
  • 11.30 RA, student presentation Hafifi Moktar
  • 12 Publications talk Dr M Nor Azhari Azman
  • 4.30 Wrap up and Projected Timeline Dr Andrew Blackburn

Journée du GDR ESARS

MUS

Mercredi 18 novembre 2015
Salle hémicyclia, LaBRI, Campus de Talence, Université de Bordeaux

Programme :

  • 9h30 – 10h : Mikhail Malt, Réflexion sur les descripteurs de bas niveau et analyse musicale
  • 10h15 – 10h45 : Pierre Couprie, Les descripteurs audio pour l’analyse de la musique électroacoustique
  • 11h00 – 11h30 : Moreno Andreatta, Application de modèles algébriques et topologiques dans l’analyse de la musique pop et la chanson
  • 12h00 – 14h00 : Pause déjeuner
  • 14h00 – 14h30 : Gilles Baroin, Visualisation de trajectoires harmoniques
  • 14h45 – 15h15 : David Janin, Nouveaux concepts et outils pour une modélisation structurée des flux spatio-temporels
  • 15h30 – 16h00 : Yann Orlarey, Sur la programmation de flux musicaux avec Faust

Renseignements :

http://www.labri.fr/perso/janin/GDR18novembre.html

http://esars.scicog.fr